Ne pas perdre de vue…

La présence des fils barbelés est subtile…mais ils sont là, présents, coupant le passage, prêts à te barrer  le chemin si tu te relaches un peu.

 

 

 

 

 

 

Comme elle… elle est là toujours présente, prête à te faire retomber dans le passé quand tu veux te tourner vers le futur, prête à te blesser si tu es trop libre.

Pourtant il ne faut pas perdre de vue le chemin parcouru, l’espace qui peut se créer, prendre conscience de la présence mais ne plus se sentir entraver par cet être froid et tordu qui ne sert qu’à me délimiter, me remettre dans des cases ou je ne suis plus.

Parfois j’ai envie de crier ma haine, ma douleur face à ce qu’elle est, face à ce qu’elle n’a jamais pu être. Je sens mon sang chaud battre dans mes tempes, comme la blessure de l’animal écorché par le métal.

Je sens l’impuissance à  ne pouvoir passer, à ne pouvoir jamais se liberer physiquement.

Pourtant il ne faut pas perdre de vue… que la liberté peut être dans le coeur, que ce sang qui bat est aussi celui que  me fait vivre. Je tremble tellement je suis fâchée, décue, abbatue une fois de plus par sa présence, par la distance qu’il y a entre ses actes et la bonté de l’être humain.

Et pourtant je vais essayer de ne pas perdre de vue…. que je peux me liberer de sa présence.

 

Publicités

~ par gaetanehermans sur avril 1, 2016.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :